Occasions

Occasions
Occasions

Dans le cadre du Projet de l’Union Européenne Euromed Heritage IV, un atelier de formation sous le thème « Patrimoine récent à Tunis: arabisances » s’est tenu à Tunis du 4 au 8 février 2010

Le Projet de l’Union Européenne Euromed Heritage IV (2009-2012) intitulé Patrimoines Mutuels : de l’intégration historique à l’expression dynamique contemporaine compte parmi ses partenaires le Centre Interdisciplinaire Cités Territoires Environnement et Sociétés CITERES (Tours-France), l’Association de Sauvegarde de la Médina de Tunis ASM (Tunis-Tunisie), l’Ecole Nationale d’Architecture ENA (Rabat-Maroc), l’Association de Sauvegarde du Patrimoine Architectural du 20ème siècle CASAMEMOIRE (Casablanca -Maroc), Le Centre pour la Conservation Architecturale RIWAQ (Ramallah-Palestine) et le Centre des Etudes de l’Habiter OIKOS (Bologne- Italie). L’Université de Ferrare (Italie), l’ Université de Florence (Italie), HERISCAPE – Heritage & Landscape Training & Consulting (Bologne-Italie), l’Association Patrimoines Partagées (France), l’Université Technique de Vienne (Autriche),l’Institut de Culture Méditerranéenne (Espagne) et l’Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou (Algérie) sont les associés au programme.

Il s’agit d’un programme régional d’assistance à la valorisation des formes architecturales et urbaines héritées des 19ème et 20ème siècles en vue de favoriser les capacités de perception et de gestion de ce patrimoine récent. Axé sur la sensibilisation à cet héritage souvent méconnu, le projet vise à organiser des actions locales de promotion basées sur des formations spécifiques, des ateliers et des actions ponctuelles (expositions, publications…) en vue d’une meilleure implication des experts, des institutions en charge du patrimoine et du grand public.

Le projet Patrimoines Mutuels s’inscrit dans la droite lignée du précédent projet de l’Union Européenne Euromed Heritage II : Patrimoines partagés (2002-2005) qui s’est attaché à comprendre et à identifier cet héritage commun.
Axé sur une meilleure connaissance des enjeux et complexités du patrimoine récent et s’appuyant sur une dynamique de réseaux privilégiant la coopération régionale Sud-Sud, le programme Patrimoines Mutuels vise à :

– Renforcer les capacités de connaissance et d’appropriation de cet héritage commun faisant partie intégrante du paysage méditerranéen ;

-Sensibiliser aux valeurs de ce patrimoine par des actions locales de promotion basées sur la formation, la publication et la diffusion de l’information ;

-Optimiser l’intégration de cet héritage dans l’espace urbain.

Les acteurs et partenaires de ce nouveau projet joindront leurs efforts communs pour une meilleure approche et gestion dudit patrimoine se traduisant par l’implication de la population locale, des experts, des fonctionnaires, des jeunes et des touristes tout en consolidant la collaboration entre institutions publiques et sociétés civiles sur la base d’un système dynamique de réseaux. En effet le projet cible tout particulièrement les acteurs suivants :
-Les institutions locales et nationales en charge de la préservation du patrimoine seront soutenues dans leur approche de sauvegarde et de valorisation. A cet égard, une élaboration de dossiers de candidature à l’inscription sur la Liste du Patrimoine Mondial de l’Unesco est prévue.

-Les opérateurs techniques privés et publics (personnes ressources, consultants nationaux…) bénéficieront de formations permanentes et d’accès aux méthodologies appropriées à travers la tenue d’ateliers et de conférences…etc.…
-Le secteur touristique sera également sollicité via le développement des capacités locales et nationales de gestion touristique en vue de valoriser et de diffuser les ressources locales tout en privilégiant la qualité et l’information. Ce volet prévoit des actions de sensibilisation des touristes à travers la production d’instruments promotionnels (guides thématiques, plans, dépliants…) ainsi qu’une formation destinée aux tours opérateurs et aux guides locaux.
-En dernier lieu le projet s’adresse au public au sens large pour promouvoir la visibilité et la perception du patrimoine récent (large diffusion sur les supports médiatiques et organisation de conférences).

La participation de l’ASM, en tant qu’institution collaboratrice prenant part au projet, se concrétisera par la publication de carte et de guide patrimoniaux, la publication de différentes réalisations en matière de restauration et de mise en valeur du patrimoine architectural et urbain, ainsi que par l’organisation et la tenue à Tunis d’atelier thématique et d’exposition. L’ASM sera appelée par ailleurs à contribuer à des stages de formation dans la région et à siéger au sein du Comité de Pilotage.

A cet égard, un atelier de formation, cofinancé par l’ASM et CITERES et basé sur la problématique de l’identification dudit patrimoine, s’est tenu à Tunis au siège de l’ASM, du 4 au 8 février 2010, sous le thème « Patrimoine récent à Tunis : arabisances ».

Cette formation est la quatrième organisée après celles tenues à Fès–Maroc (Juin 2009), à Ramallah–Palestine (Octobre 2009) et à Rabat–Maroc (Novembre 2009).

L’objectif spécifique de cet atelier à Tunis, à l’instar des trois précédents, est de former les participants en leur donnant des connaissances théoriques, des renseignements pratiques ainsi que des outils de travail pour l’identification du patrimoine de l’époque coloniale en vue d’une meilleure sauvegarde.

La formation comprend un volet théorique (introductions institutionnelles, illustration du projet Mutual Heritage, leçons, présentations de recherches, d’études et de thèses, etc…) et un volet pratique axé sur des travaux sur terrain (visites, travaux de reconnaissance et évaluations réalisés par les stagiaires et leurs formateurs) lesquels ont été présentés et discutés à la fin de la formation. Les stagiaires étaient partagés en groupes travaillant sur des études de cas identifiées par l’ASM.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *